Les jardins communautaires continuent de gagner en popularité. De plus en plus de gens veulent cultiver leur propre nourriture et avoir un lien avec la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Par contre beaucoup de personnes vivent dans de petites maisons ou appartements avec un accès limité à un jardin pour y faire de la culture. Un jardin partagé est une bonne solution à ce dilemme.

Qu’est-ce qu’un jardin partagé ?

Un jardin partagé est un terrain ou un espace exploité par une communauté de  plusieurs voisins. Le potager est géré de façon collégiale sous forme d’association. Chaque personne dispose d’un espace pour y planter et cultiver ce qu’elle désire. Chacun et chacune ont aussi accès au compost collectif, au système d’irrigation éventuel, à l’outillage mis en commun.

Pourquoi un jardin collectif ?

Il y a de nombreuses raisons de partager un jardin avec un ami, un voisin ou un groupe de personnes. Les raisons de participer à un tel projets sont les suivantes :

Économies grâce au jardin communautaire

Un jardin collectif à long terme peut donner naissance à des arbres fruitiers et à noix qui produisent beaucoup après quelques années, ce qui vous permet d’économiser. Avec une bonne planification, le fait de partager un jardin peut facilement fournir suffisamment de nourriture pour votre famille.

Faire des rencontres et recréer du lien

Le fait que le potager soit partagé va vous permettre de faire des rencontres, d’échanger et de vous entraider. Il est essentiel de revenir à ces valeurs dans notre société où l’individualisme a pris le pas sur toutes les autres valeurs.

Manger plus sainement

jardin-partageObtenir des produits frais et souvent biologiques pour nourrir sa famille. Le jardinage est un excellent exercice et peut donner un sentiment de communauté et d’appartenance. Même si vous ne cultivez que des légumes qui complètent leur cycle de vie en quelques mois, vous pouvez obtenir beaucoup de produits sains à partir d’une saison de croissance relativement courte.

Comment démarrer un jardin partagé

Commencez à parler de votre souhait de faire un jardin partagé : Faites savoir aux habitants de votre quartier que vous voulez  créer un jardin communautaire.

Apprenez à  connaître les personnes avec qui vous allez partager le jardin. Pour qu’un accord de jardinage en commun fonctionne pour toutes les parties, la relation doit être fondée sur la confiance. Discuter de ses objectifs et de ce que chacun d’entre vous apporte au partenariat.

Trouvez un terrain : De préférence plat et ensoleillé, avec un bon sol, mais ce dernier n’est pas nécessaire, car le sol peut s’enrichir au fil du temps.

Faites des recherches sur les subventions disponibles dans votre région. Certaines organisations souhaitent soutenir les jardins communautaires.

Déterminez un mode de fonctionnement et des responsabilités : Il est utile d’avoir un secrétaire et un trésorier. Organisez quelques réunions annuelles avec tous les membres pour discuter des objectifs du jardin.

Établissez un plan du jardin partagé : localisation  du compost, de l’outillage, des  sentiers, etc. Ce plan décrit le fonctionnement de l’accord et la répartition des coûts, de la main-d’œuvre et du rendement des produits. Voici quelques questions dont vous voudrez discuter lorsque vous ferez un plan de partage de jardin :

  • Où le jardin sera-t-il situé ?
  • Que ferez-vous pousser dans le jardin ? Y a-t-il des restrictions quant à l’aspect du jardin ?
  • Quel est l’état du sol ? Doit-il être testé ?
  • Quand le jardinage peut-il être effectué ?
  • Comment allez-vous partager les dépenses (semences, plantes, outils, eau, etc.) et la main-d’œuvre ?
  • Le jardin sera-t-il biologique ?
  • Qui peut avoir accès au jardin ?
  • Où stockerez-vous les fournitures et les outils ?
  • Vendrez-vous certains des produits ? Si oui, les recettes seront-elles partagées ?
  • Que se passera-t-il si quelqu’un se blesse ? Le propriétaire de la maison a-t-il une assurance ?
  • Combien de temps durera l’arrangement ?
  • Que ferez-vous si l’un d’entre vous veut mettre fin à l’arrangement ?

Attribuez un espace individuel à chacun. De cette façon, chacun est responsable du sien. L’entretien des grands lits communs est souvent confié à quelques personnes dévouées. Réservez une boîte d’herbes aromatiques, que tout le monde peut partager.

Commencez un tas de compost. Le système à 3 bacs est bon et permet d’avoir toujours du compost prêt à l’emploi. Il est facile à monter ; vous trouverez des instructions en ligne. En attendant que votre compost soit prêt, voyez si vous pouvez en obtenir de votre ville ou de votre municipalité.

Les membres peuvent commencer leurs propres semis à la maison. Ainsi, chacun choisit et achète ce qu’il veut faire pousser dans sa partie.

Construisez une clôture. Il est nécessaire d’éloigner les animaux. Il peut être nécessaire d’adopter une règle d’interdiction des chiens, car ceux-ci peuvent faire des ravages dans le sol fraîchement planté.

Organisez un programme d’arrosage : Procurez-vous un calendrier et attribuez une semaine complète aux membres du jardin. De cette façon, aucun jardin ne sera privé d’eau pendant plus d’une journée. Installez des citernes et des tuyaux d’arrosage, ou utilisez des arrosoirs, selon la taille du jardin.

Invitez des conférenciers à faire des présentations. Cela peut être instructif et inspirant pour les membres du jardin communautaire.

Rendez votre espace attrayant. Transformez-le en un lieu où les gens ont envie de se retrouver. Installez une table, un parasol et des chaises.

Partagez des repas communautaires dans le jardin. Surtout à la fin de la saison, c’est une merveilleuse façon de célébrer les mois de dur labeur et les délicieux résultats.

Comments are closed.